ASTRO

&

VOYANCE

Vincent Debaker : l'étoile montante de la voyance

Coup de 

coeur

Aujourd'hui il fait beau et nous nous rendons dans une région paradisiaque : la Gironde .

C'est entre le Bassin d'Arcachon et Biscarrosse plage que nous partons à la rencontre de Vincent Debaker .

 

Premier choc ! Nous voyons arriver un grand et beau jeune homme au regard bleu ciel en tenue décontractée, une planche de surf sous le bras.

Nous nous demandons un instant s'il s'agit bien de Vincent Debaker et en effet c'est bien lui ! Nous sommes bien loin des clichés du voyant aux bagues en or et col Mao. L'accueil est chaleureux et le dialogue se fait immédiatement .

 

Astrofilles : Bonjour Vincent et merci de nous recevoir chez vous dans votre coin de paradis .

 

Vincent Debaker : Merci à vous de vous être déplacée, c'est un plaisir de vous rencontrer.

 

Astrofilles : Vincent, vous êtes surfeur ou voyant ? (rires)

 

Vincent Debaker : Cela dépend ! A certaines heures je suis surfeur de l'âme et à d'autres surfeur de lames (rires)

 

Astrofilles : Comment êtes vous devenu voyant ?

 

Vincent Debaker  : Oulaaaa, je l'ai toujours été et c'est un don qui se transmet depuis des générations dans notre famille. Disons que j'ai vraiment découvert ce don à l'âge de 6 ans en faisant des rêves "prémonitoires". J'ai ensuite compris que je pouvais ressentir les choses ,les gens et je l'ai parfois subi avant de le maîtriser.

 

Astrofilles : Pourquoi en avoir fait un métier ?

 

Vincent Debaker : Et pourquoi pas ? (rires)

 

Astrofilles : Comment avez vous démarré ?

 

Vincent Debaker  : Très difficilement ! J'ai commencé à travailler pour des cabinets assez importants et ce fut une véritable souffrance d'exercer dans de telles conditions. J'en ai d'ailleurs fait plusieurs et j'ai à chaque fois claquée la porte !

 

Astrofilles : De quelles conditions voulez vous parler ?

 

Vincent Debaker  : Là je ne vais pas me faire que des amis (rires). De commerce, de business, de pression. J'étais un peu idéaliste lorsque j'ai démarré (je le suis toujours un peu d'ailleurs) et je me suis vite rendu compte que pas mal de cabinets fonctionnaient sur l'addiction, voire même sur  la manipulation. Je ne vais bien évidemment pas citer de nom.

 

Astrofilles  : L'addiction n'est elle pas nécéssaire pour gagner sa vie en voyance ? Quelle est votre vision de ce métier ?

 

Vincent Debaker  : Certainement pas ! Je préfère cents fois que quelqu'un me consulte deux fois par an et que cette personne soit consciemment satisfaite de sa consultation plutôt que d'avoir une personne qui repart joyeuse sur l'instant mais qui dès que l'euphorie retombe se dit qu'elle a ENCORE dépensé l'argent qu'elle n'a déjà plus. On ne bâtit pas là- dessus, on joue, on trompe et dans ce genre de jeu la vérité refait toujours surface. Une réputation se détruit vite avec ce genre de pratique. Et je ne fais pas de voyance pour m'enrichir sur le malheur des autres.

 

Astrofilles : Vous demandez pourtant de l'argent en échange de vos services, non ?

 

Vincent Debaker : En effet

 

Astrofilles : Vous ne croyez pas que ce don devrait être mis à disposition gratuitement ?

 

Vincent Debaker  : J'ai une question pour vous. Vous aimez écrire, non?

 

Astrofilles  : Oui (rires)

 

Vincent Debaker : Pourquoi vous faites-vous payer pour le faire? Vous pourriez travailler bénévolement pour un journal associatif ou pourquoi quelqu'un qui est passionné de cuisine ouvre son restaurant? Il pourrait très bien se contenter de cuisiner pour sa famille et ses amis non?

 

Astrofilles  : Là vous m'avez clouée  ! (rires)

 

Vincent Debaker  : Non, plus sérieusement je pense que c'est une voie, un chemin que j'ai choisi et j'ai choisi de pratiquer à plein temps. Dans la vie il faut vivre, payer les factures, nourrir sa famille. Et il est normal de se faire payer en échange d'une prestation. Dans la limite du raisonnable !

 

Astrofilles : Raisonnable ? Qu'entendez vous par raisonnable ?

 

Vincent Debaker : Qu'il faut rester lucide et garder un sens de l'éthique. Chacun propose les tarifs qu'il veut et la formule qu'il veulent. Je propose des tarifs abordables,  pour ne pas que les gens se retrouvent avec des factures astronomiques et dans des situations catastrophiques. 

 

Astrofilles  : Vous venez de lancer votre propre cabinet sur internet, www.voyancequalite.com. Vous nous en dites un peu plus?

 

Vincent Debaker  : J'ai rassemblé des amis qui sont brillants dans ce métier et qui ont la même vision de la voyance que moi. Sur Voyance Qualité, on retrouve des voyants aussi réputés qu'Angella Pascazio, David Secio et Lou Ann Michel

Astrofilles  : Vincent, merci ! Premièrement pour votre simplicité et votre gentillesse et  deuxièmement pour votre sincérité qui, j'en suis certaine touchera nos lectrices. Merci infiniment !

 

Vincent Debaker  : Merci à vous ! A bientôt !

 

 

POUR CONSULTER VINCENT DEBAKER : 

Le signe du mois

Scorpion

Avec Pluton et Vénus toujours présents dans le secteur amour des célibataires, votre vie amoureuse devrait continuer à vous procurer bien des joies.

 

C'était déjà le cas dernièrement, et vous commencez sans doute à prendre l'habitude de vivre des amours animées. Les astres ne pourront pas vous garantir un bonheur conjugal absolu et sans nuages.

 

Mais si vous voulez réellement y mettre un peu du vôtre, vous pouvez espérer passer une excellente journée. Tout dépendra en grande partie de votre humeur personnelle et de la manière dont vous traiterez votre conjoint.......

Citation

Femme qui voyage laisse voyager son coeur.

 

Rivarol

VOYANCE

Vincent Debaker: 

l'étoile montante

On vous présente le voyant de plus en voque du moment : Vincent Debaker. Nous sommes allés à sa rencontre pour établir son portrait.

Nos coups de 

COUPLE

12 paysages magnifiés par l'automne

Ça y est l’automne est arrivé ! La preuve avec ces 12 paysages transformés de la plus belle des façons par l’arrivée de cette saison.

BIEN-ÊTRE

Court Métrage:

"Regarde"

En seulement 9 minutes, ce court métrage vous fera réaliser que le bonheur est à portée de main.